De l’autre côté du miroir

CHAPITRE 1

De l'autre côté du miroir

Cher Journal,

Je suis ravi d’embarquer dans cette nouvelle aventure avec toi. Cela fait un moment que je ressens le besoin de m’exprimer, d’extérioriser toutes ces pensées et réflexions qui colorent mon quotidien. J’ai ces voix dans la tête et cette voie dans le cœur, qui m’emmènent dans les méandres de mes pensées. J’ai l’impression parfois d’être un vieux sage de la Grèce Antique qui passe des heures à marcher en pleine nature et partir en introspection pour trouver des réponses.

Des réponses à quoi ? Pfiou, à tout ce qui me permet de mieux comprendre ce monde. La vie, la mort, l’univers, le multivers, Dieu, les dieux, la maladie, la guérison, la physique, l’énergétique, notre Histoire, les histoires …  Un vaste programme de réflexion que je ne partage qu’avec de rares âmi.e.s. Aujourd’hui, j’ai envie de déposer ces mots, de les partager car je sais que je ne suis pas le seul à me questionner… et puis ça me fait du bien d’écrire.

En vrai, ce n’est pas tous les jours facile de vivre dans un monde déconnecté de son essence, auprès d’humains dénués de leur humanité. L’enfance me manque parfois. Comme si les règles de ce jeu étaient illogiques et que la victoire que l’on nous fait miroiter c’est en fait finir au premier rang d’un avion qui fonce droit vers le crash… Je ressens que le creux de la vague est assez proche, ça risque de secouer.

Mon point de lumière, c’est que chaque jour, je vois une parcelle de beauté dans ce monde. Je t’avoue que certains jours c’est plus facile que d’autres. En fait, j’ai l’impression que la beauté est accessible à qui veut bien l’accueillir. Et puis l’Homme est né pour créer du beau, j’en suis persuadé. Bon, il est aussi doué pour la destruction, et ça il est aisé de s’en rendre compte. Je pense que ce qui manque à ce monde c’est une conscience collective différente, la création de nouvelles règles dans ce jeu, une symphonie divergente.

Nietzsche disait : « Et ceux qui dansaient furent considérés comme fous par ceux qui ne pouvaient entendre la musique ». Faute de se comprendre et d’accepter la différence, l’Homme s’est divisé. Pourtant,  la scène où nous évoluons est vraiment cool, j’aime profondément la Terre, c’est juste qu’on a pas compris comment gagner, ni le véritable sens de la victoire. Et du coup, on bousille tout. Finalement personne n’est à blâmer, ce système souffrant ne s’est pas construit en une génération. 

Mon cher journal, mon cher ami, bienvenue à toi dans les divagations de ma psyché. Un joli désordre teinté d’ombres et de lumière (finalement assez semblable à ce monde extérieur…), un mélange d’espoir et de tourments d’une âme d’enfant.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

en_US

FERMETURE ANNUELLE

TRIP TO INDIA

Le cabinet ouvrira à nouveau ses portes à partir du Samedi 2 Décembre 2023. Vous pouvez réserver directement votre Parenthèse sur ce site en ligne, ou me contacter par mail pour toute demande de soins.

Les chèques cadeaux commandés pendant cette période seront envoyés à mon retour, dès le 1er Décembre.

Je vous souhaite à toutes et tous un merveilleux mois de Novembre.

À très vite, Thomas.