Une histoire de souvenirs

CHAPITRE 5

une histoire de souvenirs

Cher Journal,

Penses tu que j’existerai sans mémoire ? Est-ce que sans mémoire j’aurai toutes ces peurs ? J’ai participé à une conférence inspirante hier soir. Un moment donné, une phrase a vibré particulièrement en moi : « La peur est le cancer de l’âme ». En réflexion inépuisable sur ma propre exploration de la vie, j’ai pensé à ces peurs qui m’assaillent et bloquent mes élans créatifs spontanés. J’ai ressenti qu’il y avait comme un champ de bataille en moi.

Tu sais, comme si d’un côté une équipe était enthousiaste, créative, spontanée et dans une saine cohésion avec mes désirs profonds. Et puis dans l’autre camp il y a la team remplie de doutes, dans une connexion avec mes peurs viscérales. Alors j’ai observé. Je suis devenu spectateur de cette belligérance interne. Je ressens qu’elle est là la première étape à tout processus de changement, observer la dysharmonie en soi.

Après cette appréciation introspective, comme dans tout désamorçage de conflit, je cherche des solutions pour mettre fin à cette rivalité intérieure. Que ferait l’amour à ma place ? Elle ne rejetterait sûrement aucune part de moi, car c’est justement une part de moi. Ces angoisses, ces peurs, font partie de ma personnalité. Elles teintent ma vision de la réalité d’un spectre d’inquiétude, comme si je perdais cette confiance absolue en la vie.

Et c’est en les rencontrant que je peux réajuster ma façon d’envisager le monde. C’est en les regardant en face, avec le cœur, que je peux leur apporter la lumière dont elles ont besoin. Pourquoi j’ai peur ? J’ai en moi des mémoires, des histoires que je me raconte. Des marqueurs de l’enfance, de mes ancêtres, d’autres époques et de notre société contemporaine. Si cela trouve actuellement une résonnance en moi, alors ainsi soit-il. J’accueille la peine, je pardonne la colère, je remercie pour l’enseignement et j’embaume d’amour, du mieux que je peux à cet instant.
Je suis désolé, Pardon, Merci, Je t’aime.

Ce que tu cherches te trouve. Voilà un bel adage qui m’a été enseigné d’une sage personne. Alors creusons, non pas pour rencontrer nos ombres, mais pour trouver de l’or. Ainsi nous deviendrons riches d’esprit.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

en_US

FERMETURE ANNUELLE

TRIP TO INDIA

Le cabinet ouvrira à nouveau ses portes à partir du Samedi 2 Décembre 2023. Vous pouvez réserver directement votre Parenthèse sur ce site en ligne, ou me contacter par mail pour toute demande de soins.

Les chèques cadeaux commandés pendant cette période seront envoyés à mon retour, dès le 1er Décembre.

Je vous souhaite à toutes et tous un merveilleux mois de Novembre.

À très vite, Thomas.